Le socialisme, idéologie de la mort.

communism

Cette page est dédiée à ceux qui prétendent que le socialisme est substantiellement pacifique et porteur de valeurs saines.

 

Mao Zedong :

 

« Nous devons tuer tous ces éléments réactionnaires qui méritent d’être tués. »
« Payer ses impôts est un devoir glorieux ! »
« Chaque communiste doit assimiler cette vérité : le pouvoir est au bout du fusil. »

 

Karl Marx :

 

« Il n’y a qu’une façon de tuer le capitalisme: des impôts, des impôts et toujours des impôts. »

Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel

 

« Observons le Juif de tous les jours, le Juif ordinaire et non celui du sabbat. Ne cherchons point le mystère du Juif dans sa religion, mais le mystère de sa religion dans le Juif réel. Quelle est donc la base mondaine du judaïsme ? C’est le besoin pratique, l’égoïsme. Quel est le culte mondain du Juif ? C’est le trafic. Quelle est la divinité mondaine du Juif ? C’est l’argent. »

La question juive, 1844

 

« Les classes et les races trop faibles pour maîtriser les nouvelles conditions de vie doivent céder leur place …. Ils doivent périr dans l’holocauste révolutionnaire.  »

Marx People’s Paper, April 16, 1856, Journal of the History of Idea, 1981

 

Che Guevara :

 

« Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire. Notre lutte est une lutte à mort. »

11 décembre 1964, devant l’Assemblée générale des Nations unies, cité par Rémi Kauffer, Historia, décembre 2006

 

« Le nègre est indolent, fainéant, et dépense son argent sur des frivolités, tandis que l’Européen est prospectif, organisé et intelligent …

De retour d’Afrique

 

Lenine :

 

« La dictature du prolétariat ne s’exerce pas seulement sur la bourgeoisie mais aussi sur la partie encore inconsciente et rétive des prolétaires et de leurs alliés, les réformistes. Les réformistes, on les fusille !  »

Louis-Oscar Frossard, Mon journal de voyage en Russie, 1921

 

« Si les faits contredisent la théorie, laissez tomber les faits. »

« Pas de révolution sans bain de sang. Nous ne faisons pas la guerre contre les personnes en particulier, nous exterminons la bourgeoisie comme e. Ne cherchez pas ce que l’accusé a fait contre l’autorité soviétique. La première question que vous devez lui poser, c’est à quelle e il appartient, quelles sont ses origines, son éducation, sa profession. »

Que faire ?

 

« En détruisant l’économie paysanne attardée, la famine nous rapproche objectivement de notre but final, le socialisme. »

Que faire ?

 

« La liberté de critique est la liberté de l’opportunisme, c’est la liberté de transformer le parti en un parti démocratique réformiste, la liberté de faire pénétrer dans le socialisme les idées bourgeoises et les éléments bourgeois. La fameuse liberté de critique signifie éclectisme et absence de principes. »

 Que faire ?

 

« Le peuple n’a pas besoin de liberté, car la liberté est une des formes de la dictature bourgeoise. Le peuple veut exercer le pouvoir. La liberté ! Que voulez-vous qu’il en fasse ? »

 L’État et la Révolution

 

Trotsky :

 

« Dans un pays ou l’État est le seul employeur, toute opposition signifie mort par inanition. L’ancien principe : qui ne travaille pas ne mange pas, est remplacé par un nouveau : qui n’obéit pas ne mange pas. »

Léon Trotski, 1937, cité par *Friedrich von Hayek, La Route de la servitude (1944), trad. Georges Blumberg, éd. Presses universitaires de France, coll. Quadrige, 1993 (ISBN 2130619533), p. 89

 

« La meilleure place, pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration. »

La Pravda, 12 Février 1920

 

« La terreur rouge est l’arme employée contre une classe destinée à périr et qui ne s’y résigne pas… La dictature est indispensable parce qu’il s’agit, non pas de changements partiels mais de l’existence même de la bourgeoisie… la force seule peut décider. Qui veut la fin ne peut répudier les moyens. »

Défense du terrorisme, 1936

 

Maximilien de Robespierre :

 

« Les massacrés étaient des ennemis politiques, et la clémence qui leur pardonne est barbare, c’est un crime contre l’humanité. »

 

« Vous avez dans les lois, tout ce qu’il faut pour exterminer légalement nos ennemis. »

 

« Il n’y a plus que deux partis en France, le peuple et ses ennemis. Il faut exterminer tous ces êtres vils et scélérats, qui conspirent éternellement contre les droits de l’homme et contre le bonheur de tous les peuples. »

 

« Le principe du gouvernement républicain, c’est la vertu, et son moyen, pendant qu’il s’établit, la terreur. Nous voulons substituer, dans notre pays, la morale à l’égoïsme, la probité à l’honneur, les principes aux usages, les devoirs aux bienséances, l’empire de la raison à la tyrannie de la mode, le mépris du vice au mépris du malheur, la fierté à l’insolence, la grandeur d’âme à la vanité, l’amour de la gloire à l’amour de l’argent, les bonnes gens à la bonne compagnie, le mérite à l’intrigue, le génie au bel esprit, la vérité à l’éclat, le charme du bonheur aux ennuis de la volupté, la grandeur de l’homme à la petitesse des grands, un peuple magnanime, puissant, heureux, à un peuple aimable, frivole, misérable ; c’est-à-dire toutes les vertus et tous les miracles de la République à tous les vices et à tous les ridicules de la monarchie. »

 Cité par Frédéric Bastiat dans La Loi

 

Leon Blum :

 

« Le socialisme est donc une morale et presque une religion, autant qu’une doctrine. Il est, je le répète, l’application exacte à l’état présent de la société de ces sentiments généraux et universels sur lesquels les morales et les religions se sont successivement fondées. »

Léon Blum, op. cit., p. 15

 

« Je n’ai jamais discerné ce que l’inceste a de proprement repoussant, et sans rechercher pour quelles raisons l’inceste, toléré ou prescrit dans certaines sociétés, est tenu pour un crime dans la nôtre, je note simplement qu’il est naturel et fréquent d’aimer d’amour son frère ou sa sœur. Mais, si cela est naturel, je conviens que ce n’est point nécessaire. »

Du Mariage (1937), 31e éd., p. 82

 

Hugo Chavez :

 

« Un fasciste n’est pas humain, un serpent est plus humain qu’un fasciste. »

Lors du sommet ibéro-américain à Santiago le 10 novembre 2007

 

« Nous sommes latino-américains, mais également africains, plus africains que les autres. Sans l’Afrique, nous ne serions pas tels que nous sommes. »

Déclaration dans l’émission « Allo Presidente » en septembre 2009

 

Jean-Luc Mélenchon :

 

« Non les communistes n’ont pas de sang jusqu’aux coudes, le seul qu’ils aient c’est celui de l’envahisseur qu’ils ont repoussé. »

Meeting à Rouen, le 6 mars 2012 pendant la campagne présidentielle de 2012

 

Nelson Mandela :

 

« Que la révolution cubaine vive longtemps. Que le camarade Fidel Castro vive longtemps. Les internationalistes cubains ont tant fait pour l’indépendance africaine, la liberté et la justice. »

Discours à Cuba, 1991

 

« Les communistes ont toujours joué un rôle essentiel dans le combat pour libérer les pays colonisés (…) les idéaux court-termistes communistes devraient toujours correspondre avec les idéaux des mouvements oeuvrant pour la liberté. »

Praise of Communism and violence reported in Moscow’s communist party newspaper Pravda, 1986

 

Jean-Paul Sartre :

 

« La première chose que vous avez à faire, c’est de supprimer la presse contre-révolutionnaire. »

« Les derniers liens furent brisés, ma vision fut transformée : un anticommuniste est un chien, je ne sors pas de là, je n’en sortirai plus jamais. »

Jean-Paul Sartre, Situations IV, Gallimard, 1961, pp. 248-249

 

« Un régime révolutionnaire doit se débarrasser d’un certain nombre d’individus qui le menacent, et je ne vois pas d’autres moyens que la mort. On peut toujours sortir d’une prison. Les révolutionnaires de 1793 n’ont probablement pas assez tué. »

Jean-Paul Sartre, interview accordée à Actuel, 28 février 1973

 

George Marchais :

 

« Le bilan de l’URSS et des pays socialistes est globalement positif. »

Georges Marchais, L’Humanité, 13 février 1979 : http://discours.vie-publique.fr/notices/793100163.html

 

« Le soviétisme a supprimé l’exploitation de l’homme par l’homme, a résolu des problèmes contre la faim, l’analphabétisation et le sous-développement. »

Georges Marchais, 1989

 

« Le bilan global de ces soixante et un ans est positif. Le goulag ? À supposer qu’il existe… »

 Georges Marchais, 1978

 

Joseph Staline :

 

« La mort est la solution à tous les problèmes. Pas d’homme, pas de problème »

« Il faut rendre ridicule toute maîtrise sexuelle. Par le gaspillage des forces de production nous devons affaiblir et épuiser l’homme de l’occident. »

 

Salvador Allende :

 

« Pour un journaliste de gauche, le devoir suprême est de servir non pas la vérité, mais la révolution. »

 

Barack Obama :

« Les murs entre les pays qui ont le plus et ceux qui ont le moins ne peuvent pas durer. Les murs entre les races et les tribus ; entre les autochtones et les immigrés ; entre les chrétiens, les musulmans et les juifs ne peuvent pas durer. Ce sont les murs qu’il nous faut maintenant faire tomber. »

 Barack Obama, Berlin, 24 juillet 2008.

 

Adolf Hitler :

« […] fondamentalement, le national-socialisme et le marxisme sont la même chose. »

Adolf Hitler, dans un de ses discours en Février 1941, The Bulletin of International News, publié par l’Institut royal des affaires internationales, vol. XVIII, numéro 5, p. 269

 

Gérard Filoche :

En décembre 2013, il affirme dans un message Twitter que: « Le communisme n’a jamais existé, il n’a tué personne. »

 

Plus de citations sur Gauchopedia.fr 

One comment

  • sans oublier BHL : « Tout ce qui est biniou, bourrée, béret basque, terroir, en un mot franchouillard, m’est franchement insupportable ».
    Parce que la destruction des cultures et des traditions fait également partie du néosocialisme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s