Analyse en 10 points du système politique actuel, par Henry de Lesquen

Capture d’écran 2015-08-16 à 11.13.56

Voici une analyse en 10 points du système politique actuel :

 

1. Il y a une idéologie dominante mondiale : c’est le cosmopolitisme.

Le cosmopolitisme fait système. Immigration, libre-échange, réchauffisme, non-art dégénéré, théorie du genre… en sont des manifestations.

 

2. Il y a une superclasse mondiale, qui s’est formée à la fin du XXe siècle (Huntington).

 

3. Le cosmopolitisme est porté par la superclasse mondiale, qui l’a imposé au monde.

 

4. La superclasse mondiale s’emploie à détruire les identités et les souverainetés au nom du cosmopolitisme.

 

5. La nouvelle lutte des classes oppose tous les peuples du monde à la superclasse mondiale.

 

6. La France est soumise à une oligarchie cosmopolite, section française de la superclasse mondiale. La démocratie n’est qu’une apparence.

 

7. L’oligarchie cosmopolite s’appuie sur 3 coteries majeures : juive (CRIF), homosexuelle (LGBT), maçonnique (GODF), et règne sur les media.

 

8. La religion de la Choah est le socle du cosmopolitisme. Elle permet de diaboliser les dissidents au nom de l’antiracisme.

 

9. Le clivage droite-gauche est aujourd’hui plus axé sur l’opposition du nationalisme au cosmopolitisme que du libéralisme à l’étatisme.

 

10. Le national-libéralisme est l’expression doctrinale du populisme de droite. Il est la réponse au cosmopolitisme et à l’étatisme.

 

Source

9 commentaires

  • tout est dit en peu de mots -Bravo!

    J'aime

  • Je signale que cette analyse concise du système politique actuel repose sur six concepts plus ou moins nouveaux, en tout cas méconnus, mais indispensables à mon avis :
    1. le cosmopolitisme
    2. la superclasse mondiale
    3. l’oligarchie cosmopolite
    4. les trois coteries majeures
    5. la religion de la Choah
    6. le national-libéralisme.

    J'aime

  • Un concept méconnu : c’est l’ethnomasochisme, la haine de soi. Bien plus que l’action des coteries, elle explique la situation actuelle. Bien plus efficacement que les coteries, par exemple, l’action de certains évêques peut être mise en avant, qui lorsque la « droite » a un peu essayé de réguler l’immigration, ont immédiatement rappliqué en exigeant des explications et la fin de toute politique volontaire dans ce domaine est emblématique ; car rien ne les a forcés à agir ainsi… Et rien ne forçait le pape François à exiger du gouvernement italien que soient rapatriés tous les «  »migrants » » en Italie. Sans compter l’influence des sermons antiracistes à tous les niveaux. L’affaiblissement des peuples européens vient d’eux-mêmes, c’est leur rendre service que de leur dire. Dire le contraire, c’est rejeter injustement la faute sur les autres. « Mea culpa » est une formule où il y a toujours du vrai et si on veut guérir il faut d’abord se guérir soi-même et pas accuser les autres.

    Quant à la superclasse mondiale, elle n’est pas plus cosmopolite que le peuple… Car les peuples européens ont perdu tout sens patriotique en même temps, voire avant que leurs dirigeants ne perdent le leur ; car sinon ils auraient voté autrement depuis longtemps. La grande majorité du peuple est indifférente au sort de la nation, c’est peut-être triste mais c’est comme cela. Et il en a presque toujours été ainsi : croit-on que le paysan limousin avait une conscience nationale au XIVe ou au XVII siècle ? Les Gaulois ont en masse trahi Vercingétorix. Tirer sur les élites et tomber dans le classisme, la haine classe, c’est une grave erreur. Il faut mettre les peuples en face de leur responsabilité et ne jamais se faire d’illusion en rejetant sur une classe ou sur une coterie la responsabilité de la décadence.

    J'aime

    • Epargnez-nous votre discours maçonnique. Car en vérité le coup d’état de 1789 ne visa au fond l’instauration de nulle démocratie réelle, si ce n’est la parodie déliquescente qui est arrivée au point de putréfaction de nos jours :

      Emmanuel-Joseph Sieyès député du tiers état aux Etats généraux et figure emblématique de la Révolution, a défendu la représentation politique et non le mandat impératif ; Il opposa le gouvernement représentatif qu’il promut au détriment intégral de tout gouvernement démocratique qu’il rejeta (Discours du 7 septembre 1789) : :

      « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie – et la France ne saurait l’être!-, le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

      « Le Peuple ! »; « Le Peuple ! »; »Le Peuple ! » vous n’avez tous que ce mot à bouche ! Car le « peuple » c’est en tout premier lieu vous-même !

      J'aime

  • Merci Mr de Lesquen. C’est bien clair. Merci aussi pour votre radio.courtoisie, passionnante qui est un refuge pour moi.

    J'aime

  • Ping : Comprendre la religion de la Choah, par Henry de Lesquen | Henry de Lesquen 2017

  • Ping : Henry de Lesquen : la fange offensée par ses propos « Blanche Europe

  • Le pouvoir absolu, le seul contre lequel rien ne peut s’opposer, c’est le libre arbitre.

    Un homme qui fait le même choix tout au long de sa vie sera qualifié d’irréductible.
    Un homme qui au nom de la liberté ou de quoique ce soit d’autre remet son choix à un élu est un fumiste, qui se fourvoie dans l’élection de son parjure.

    J'aime

  • M. de Lesquen, je partage certaines de vos idées mais vous êtes visiblement républicain.
    Pouvez vous m’expliquer ce que sont les valeurs de la république ?
    Faut-il les chercher
    – avec Robespierre et le génocide vendéen ?
    – avec Thiers et le massacre des Parisiens de la Commune ?
    – avec Degaulle et le massacre raciste des Harkis ?
    Liberté, égalité et fraternité sont des valeurs chrétiennes que la république a usurpées.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s