Les premières mesures d’Henry de Lesquen après son élection

Les premières mesures d’Henry de Lesquen après son élection 

 

Introduction : Une fois au second tour de l’élection présidentielle, Henry de Lesquen appellera au rassemblement de la droite et gagnera.

 

1. Une fois élu, Henry de Lesquen rétablira la démocratie en France. Référendum d’initiative populaire à tous les niveaux d’administration. Primauté de la loi nationale sur le droit international.

 

2. Une fois élu, Henry de Lesquen rétablira la liberté d’expression. S’il y a des racistes, ils doivent avoir le droit de s’exprimer librement. La liberté de discrimination, premier des droits de l’homme, sera restaurée.

 

3. Une fois élu, Henry de Lesquen quittera l’Union européenne et créera une nouvelle monnaie nationale : l’écu. Souveraineté monétaire.

 

4. Une fois élu, Henry de Lesquen engagera la réémigration. Des millions d’immigrés-envahisseurs seront déportés légitimement dans des conditions humaines et pacifiques. Abrogation du droit d’asile. Rétablissement des travaux forcés.

 

5. Une fois élu, Henry de Lesquen privatisera l’Éducation nationale. Les enseignants ne seront plus fonctionnaires.

 

6. Une fois élu, Henry de Lesquen rétablira la sécurité en France. Les honnêtes gens pourront porter une arme. La réduction de la population immigrée participera de la fin de l’insécurité. La peine de mort sera rétablie. Elle est si bonne qu’il faut en faire un large usage. Au moins 100 exécutions par an (prévision).

 

7. Une fois élu, Henry de Lesquen libérera l’économie. Le SMIC sera supprimé, le Code du travail brûlé, la paix sociale restaurée. Politique de privatisation.

 

8. Une fois élu, Henry de Lesquen organisera la renaissance culturelle de la France. On bannira la musique nègre des media publics. Les œuvres de l’art dégénéré seront détruites ou vendues.

 

9. Une fois élu, Henry de Lesquen interdira l’avortement, qui est un crime. Abrogation de la loi Taubira. Annulation de tous les mariages homosexuels.

 

10. Une fois élu, Henry de Lesquen défendra les vraies valeurs républicaines : préférence nationale, racisme positif

 

Conclusion : Henry de Lesquen est le seul véritable candidat de droite. Une fois élu, il rétablira l’honneur de la France.

 

« Je porte un programme nationaliste, libéral, démocrate, républicain, traditionaliste, identitaire, populiste : national-libéral. Le national-libéralisme est l’expression doctrinale du populisme de droite. Il est la réponse au cosmopolitisme et à l’étatisme. »

 

Henry de Lesquen

39 commentaires

  • Le roi de France va venir bientôt

    J'aime

  • Vous avez raison sur le fond, mais tort sur la forme.
    Une provocation de temps en temps, c’est parfait; de manière systématique, bonjour les dégâts.
    Ce n’est pas comme cela que vous aurez les 500 signatures, ni que vous gagnerez beaucoup d’électeurs.
    Il faut rester radical sans pour autant paraître extrémiste.
    Cordialement.

    J'aime

  • Bon programme, ne pas oublier :

    – de juger politiciens, magistrats, policiers, militaires et journalistes complices des régimes socialo-communistes instaurés depuis 1974. Les condamner au bannissement et à la saisie et à la vente de tous leurs biens au profit de l’ Etat

    – d’interdire les sectes maçonniques.

    – de réduire le taux de l’IS, de supprimer la CSG et l’ISF qui ruinent les entreprises et la France.

    Aimé par 1 personne

  • Christophe SALLERON

    en premier, supprimer l’exclusivité donnée aux syndicats

    J'aime

  • Merci Mr Lesquen d’apporter de nouvelles idées en politiques. Celles ci avaient disparues depuis trop longtps. Il est temps que les français se rendent compte qu’il y a des gens qui pensent différemment, et qui en ont le droit !!
    A nous de ne pas céder à la peur du politiquement correct.
    En mesure, j’ajouterai la suppression totale des aides à la presse. Aucune raison que les français financent la propagande d’état.

    J'aime

  • Wow un Donald Trump version baguette béret petite question si jamais les français non plus rien a faire de la politique:
    A quand les travaux du grand mur qui nous séparera du reste du monde #Guerre Froide

    La France au français
    J’ai hâte de dialoguer avec vs a ce sujet

    Aimé par 2 people

  • Art dégénèré, déportation « pacifique », racisme positif, abrogation des acquis sociaux au nom du redressement… Ne cherchez plus à vous dissimuler et porter donc la croix gammée. Et Oui effectivement, la peine de mort est un bon usage contre les assassins de masses; alors elle ne vous serait vraiment pas un bon partie.

    J'aime

  • « créera une nouvelle monnaie nationale : l’écu » Oyez, oyez, braves gens! Le roi est de retour dans on palais à Versailles. ;’)
    « Je porte un programme nationaliste, traditionaliste ». Tu portes un programme raciste et xénophobe surtout en te servant de la misère des autres qui cherchent désespérément une solution et qui ne la trouvent pas dans les principaux partis politiques. Hitler avait fait pareil en 1933
    « Les œuvres de l’art dégénéré seront détruites » Encore une fois c’était la politique d’Hitler avec les autodafés. Il ne manque plus que les camps et tu pourras porter le brassard
    A bon entendeur

    Aimé par 1 personne

    • Hitler aimait les chiens, nous aussi. Hitler n’aimait pas l’art dégénéré. Nous non plus.

      Aimé par 1 personne

    • Seul le Roy sauvera le Royaume de France, tout ces dégénérés de républicains ne valent même pas le slip qu’ils portent !!! Pas besoin de s’en occuper, et de perdre du temps avec cela. La simple réduction des subventions publiques sera suffisante, il en va de même pour  » l’immigration  » , tout cela se régule naturellement est sans douleurs.

      J'aime

  • Mesure 3 : Coquin, tout cela pour mater l’écu.

    J'aime

  • Sur le plan économique , vous semblez acquis au libéralisme à outrance . Cela me semble une erreur , car inacceptable pour les Français en général , qui sont attachés à l’Etat-providence . En outre , il est possible de réaliser la prospérité économique sans le libéralisme , comme le montre l’épisode des  » Trente glorieuses  » , où même l’entreprise Renault était nationalisée .

    De plus , il conviendrait de hiérarchiser les mesures à prendre par ordre d’importance et d’urgence . La rémigration est de loin la plus importante , car l’invasion migratoire met en péril la survie même du peuple français . Par rapport à cela , les questions d’ordre économique sont secondaires.

    J'aime

  • Petit homme aux idées colorées

    Il est difficile pour moi de comprendre pourquoi, on prime un nationalisme, identitarisme et un populisme, alors qu’on met du libéral à outrance ?
    Les vrais traditionalistes écrasent le libéralisme pour instaurer un état providence.
    Le populisme marche dans l’intervention d’un homme et d’un groupement de masses vers une même direction. La popularité. Et Boulanger, vers la fin du XIXe siècle, marchait vers un état contrôlé.

    J'aime

  • Il manque l’essentiel, c’est à dire tout. La responsabilisation des élus.

    Un maire, un député, un sénateur, un ministre, un président ne devrait toucher que le juste nécessaire pour assurer sa fonction. Leur traitement princier ne devrait être validé qu’au terme de leur mandat par un vote électronique de leurs administrés.

    Faute de confier mandat à des hommes, des vrais, et non à d’incompétentes pourritures arrivistes, rien du tout ne saurait changer au fond.

    J'aime

  • J’ajouterai la suppression de L’ENA d’où sortent nombre de nos politiciens qui se révèlent incapables de diriger un pays comme la France.

    Aimé par 1 personne

  • Childeric le barde (le retour)

    Montjoie Saint Denis !! J’ai ouï des sarrasins à l’orée du bois de Vincennes. Lustrez vos hallebardes et préparez vous à pourfendre ces mécréants avants que ces sauvages ne souillent nos femmes. 😦

    J'aime

  • Vive le Maréchal !

    J'aime

  • Oui : Supprimer : l’ENA et les politiciens véreux, la fraternelle et les relais médiatiques « un pour tous et tous pourris », la flemme syndicale quand ce n’est pas le sabotage du travail et l’horreur du travail inculquée dès l’école, l’école où l’on apprend le mensonge, le crétinisme ! les femmeshaine et les terroristes implantés, et surtout le culte de la laideur !

    J'aime

  • Dommage pour la note de racisme assumée et pour l’appel à l’auto défense (donc un état sécuritaire, la peine de mort ET des citoyens armés… (çà marche drôlement bien aux USA…) Car il y a aussi de très bonnes idées, hélas mais l’histoire nous enseigne à nous méfier de ces absolutismes. … tentant, à cause du raz le bol ambiant mais franchement dangereux!

    J'aime

  • Votre programme est superbe.
    Ce qui est horrible c’est votre collusion avec la pourfandrie républicaine. C’est par cela que vous échouerez !!
    La première chose à faire et de dissoudre la république et de rétablir la MONARCHIE, il n’y a rien d’extraordinaire à cela , c’est simplement de rétablir le DROIT. Il nous faut inventer une monarchie  » fédérale  » si vous tenez à ce point à un semblant de démocratie (qui n’est qu’un mirage intellectuel) un peu sur le modèle de la Confédération Suisse (seule démocratie en Europe continentale).
    Le Roy qu’en à lui règne et reste l’arbitre suprême oeuvrant TOUJOURS pour le bine commun et non pas les  » oligarchies « , ou obédience partisane. Le titre de président de la  » raie-public « , devra être biffer définitivement et remplacé par un titre différent à déterminer. Le nombre de députés devra être considérablement réduit, et aucun d’entre eux , tout comme les ministres se devront de présenter un casier judiciaire vierge de toute traces de condamnation dans les 20ans précédant leur nomination, les peines effacées du casier seront prise en compte et en pourront plus être dissimulables. Tout élu mis en examen devra être suspendu avec réduction de la moitié des appointements sera réduit de moitié jusqu’au jugement, ceux d’entres eux reconnus coupables seront de facto congédiés dès prononciation d’une condamnation avec inéligibilité pendant les 15ans suivant la date de fin de la peine, ou la date du jugement. Si appel est posé réduction de moitié des appointements et suspension. Les fonctionnaires territoriaux devront être réduits de plus d’un quart dans les 3 années suivant.
    Sur le plan économique il conviendra dans les grandes lignes d’imposer les multinationales en fonction du CA réalisé sur le territoire Français (ratio à trouver entre le CA et la masse salariale), les charges patronales devront être réduites selon un barème à déterminer pour les entreprises démontrant une gestion saine de ses RH. Objectif relance du Business, des échanges commerciaux et réduction de chômage. Baisse des charges patronales et gel des charges salariales.
    Les conseils régionaux seront dans l’obligation de réduire leurs dépense de 8% sur un an et de 12% sur 3ans.
    Réduction de moitié des retraites versées à des personnes de nationalité étrangère résident plus de 3mois hors des frontières du Royaume, imposition obligatoire sur les retraites de Français vivant à l’étranger (retenu à la source).
    Reforme des allocations familiales, réforme des subventions aux non nationaux.
    etc…… etc ……

    J'aime

  • Bonjour Monseigneur, que prévoyez-vous au sujet de la contraception ? pour ma part je pense forcément qu’il faudrait la supprimer voir même la punir. Qu’en pensez-vous ? Respectueusement vôtre.

    J'aime

  • Bonjour,
    Concernant le rétablissement de la peine de mort, pour quels crimes et/ou délits serait-elle applicable ?
    Qu’entendez-vous par « travaux forcés » et dans quels cadres, et pour quelles personnes seraient-ils mis en place, et pour combien de temps ?
    Quels dispositifs empêcheraient l’extême pauvreté de se perpetuer et de s’aggraver suite à la privatisation de l’enseignement et la crémation du code du travail ?

    Aimé par 1 personne

  • La politique libérale de privatisation est en contradiction avec la lutte contre le cosmopolitisme, qui seul possède les moyens financiers. Une réflexion sur rôle de l’Etat comme acteur dans l’économie s’impose.

    J'aime

  • La première mesure doit être de graver le préambule dans la Constitution tel que rédigé dans la DDHC du 24 juin 1793.

    Tombée dans l’oubli, elle n’a pas pris une ride :

    Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens, pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur; le magistrat la règle de ses devoirs; le législateur l’objet de sa mission. En conséquence, il proclame, en présence de l’Etre suprême, la Déclaration suivante des droits de l’homme et du citoyen.

    Article premier
    Le but de la société est le bonheur commun. Le gouvernement est institué pour garantir à l’homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles.

    Article 2
    Ces droits sont l’égalité, la liberté, la sûreté, la propriété.

    Article 3
    Tous les hommes sont égaux par nature et devant la loi.

    Article 4
    La loi est l’expression libre et solennelle de la volonté générale; elle est la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse; elle ne peut ordonner que ce qui est juste et utile à la société; elle ne peut défendre ce qui lui est nuisible.

    Article 5
    Tous les citoyens sont également admissibles aux emplois publics. Les peuples libres ne connaissent d’autres motifs de préférence, dans leurs élections, que les vertus et les talents.

    Article 6
    La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui; elle a pour principe la nature; pour règle la justice; pour sauvegarde la loi; sa limite morale est dans cette maxime: Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait.

    Article 7
    Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

    Article 8
    La sûreté consiste dans la protection accordée par la société à chacun de ses membres pour la conservation de sa personne, de ses droits et de ses propriétés.

    Article 9
    La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.

    Article 10
    Nul ne doit être accusé, arrêté ni détenu, que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu’elle a prescrites. Tout citoyen, appelé ou saisi par l’autorité de la loi, doit obéir à l’instant; il se rend coupable par la résistance.

    Article 11
    Tout acte exercé contre un homme hors des cas et sans les formes que la loi détermine, est arbitraire et tyrannique; celui contre lequel on voudrait l’exécuter par la violence a le droit de le repousser par la force.

    Article 12
    Ceux qui solliciteraient, expédieraient, exécuteraient ou feraient exécuter des actes arbitraires, sont coupables et doivent être punis.

    Article 13
    Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

    Article 14
    Nul ne doit être jugé et puni qu’après avoir été entendu ou légalement appelé, et qu’en vertu d’une loi promulguée antérieurement au délit. La loi qui punirait des délits commis avant qu’elle existât serait une tyrannie; l’effet rétroactif donné à la loi serait un crime.

    Article 15
    La loi ne doit décerner que des peines strictement et évidemment nécessaires; les peines doivent être proportionnées au délit et utiles à la société.

    Article 16
    Le droit de propriété est celui qui appartient à tout citoyen de jouir et de disposer à son gré de ses biens, de ses revenus, du fruit de son travail et de son industrie.

    Article 17
    Nul genre de travail, de culture, de commerce, ne peut être interdit à l’industrie des citoyens.

    Article 18
    Tout homme peut engager ses services, son temps; mais il ne peut se vendre ni être vendu; sa personne n’est pas une propriété aliénable. La loi ne reconnaît point de domesticité; il ne peut exister qu’un engagement de soins et de reconnaissance, entre l’homme qui travaille et celui qui l’emploie.

    Article 19
    Nul ne peut être privé de la moindre portion de sa propriété sans son consentement si ce n’est lorsque la nécessité publique légalement constatée l’exige, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

    Article 20
    Une contribution ne peut être établie que pour l’utilité générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir à l’établissement des contributions, d’en surveiller l’emploi, et de s’en faire rendre compte.

    Article 21
    Les secours publics sont une dette sacrée. La société doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d’exister à ceux qui sont hors d’état de travailler.

    Article 22
    L’instruction est le besoin de tous. La société doit favoriser de tout son pouvoir les progrès de la raison publique, et mettre l’instruction à la portée de tous les citoyens.

    Article 23
    La garantie sociale consiste dans l’action de tous pour assurer à chacun la jouissance et la conservation de ses droits; cette garantie repose sur la souveraineté nationale.

    Article 24
    Elle ne peut exister, si les limites des fonctions publiques ne sont pas clairement déterminées par la loi, et si la responsabilité de tous les fonctionnaires n’est pas assurée.

    Article 25
    La souveraineté réside dans le peuple; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

    Article 26
    Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.

    Article 27
    Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

    Article 28
    Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

    Article 29
    Chaque citoyen a un droit égal de concourir à la formation de la loi et à la nomination de ses mandataires ou de ses agents.

    Article 30
    Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.

    Article 31
    Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

    Article 32
    Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.

    Article 33
    La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.

    Article 34
    Il y a oppression contre le corps social, lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

    Article 35
    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    J'aime

    • Attention , l' »Être Suprême » dont il est question dans cette déclaration, c’est Allah !
      Nous ne voulons pas d’une république islamique.
      Vive la Nation, Vive le Roy !

      J'aime

  • le décalé gwada est il compté dans la musique nègre ?

    J'aime

  • Raymond III baron de Montesquiou

    Ils ont oublié l’introduction: « Henry de Lesquen, par la grâce de Dieu, roy de France, sçavoir, faisons, à tous présens et advenir, que pour aucunement pourvoir au bien de notre justice, abréviation des proçès, et soulagement de nos sujets avons, par édit perpétuel et irrévocable, statué et ordonné, statuons et ordonnons les choses qui s’ensuivent: »

    J'aime

  • pourquoi l’écu ? reprenons le franc tout simplement et rétablissement de la parité 6.55957

    J'aime

  • Il manque le Catholicisme comme religion d’Etat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s