Gramsci contre la musique nègre

Antonio Gramsci (1891-1937), membre fondateur du parti communiste italien, a condamné la musique nègre dans l’une de ses lettres de prison. Répondant à sa belle-soeur, qui s’était inquiété de l’influence du bouddhisme, il écrivit en 1928 :

« Si danger il y a, il est plutôt dans la musique et la danse importées en Europe par les nègres. Cette musique a vraiment conquis toute une frange de la population européenne cultivée, elle a même créé un véritable fanatisme. Comment s’imaginer que la répétition continuelle des gestes physiques que les nègres font en dansant autour de leurs fétiches, ou qu’avoir toujours à l’oreille le rythme syncopé des jazz-bands, reste sans conséquences idéologiques ?

a) Il s’agit d’un phénomène énormément diffus, qui touche des millions et des millions de personnes, spécialement les jeunes ;
b) il s’agit d’impressions très énergiques et violentes, qui laissent donc des traces profondes et durables ;
c) il s’agit de phénomènes musicaux, donc de manifestations qui s’expriment dans le langage le plus universel qui existe aujourd’hui, dans un langage qui communique plus rapidement que n’importe quel autre les images et impressions d’une civilisation non seulement étrangère à la nôtre, mais (…) primitive et élémentaire, donc facilement assimilable et généralisable par la musique et par la danse à tout le monde psychique. »

Et Gramsci de conclure que l’Occidental est « en train de devenir un nègre, sans s’en rendre compte ».

Antonio Gramsci, lettre à Tania Schucht, 27 février 1928

gramsc

8 commentaires

  • Très intéressant document, à rapprocher du jugement d’Alfred Rosenberg sur cette même musique (que le théoricien nazi, dans son Journal, reproche à Goebbels de favoriser).

    PS Rappelons pour les plus jeunes que le terme de « Nègre », en 1928, était le seul employé pour désigner les Noirs, et n’avait en lui-même rien de péjoratif ; ainsi les Picasso ou les Matisse admiraient-ils « l’art nègre » des masques africains.

    J'aime

  • L’ironie c’est que lui-même a l’air d’avoir du sang nègre.

    C’est le portrait craché d’un camarade de classe antillais que j’ai eu au lycée et qui avait environ 1/4 de sang noir.

    J'aime

    • Je pense que votre commentaire est un typique faux témoignage (« un camarade de classe antillais… ») destiné à brouiller les pistes.
      Car si les photos de Gramsci (par exemple Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Gramsci) rappellent un type, c’est plutôt celui d’un Juif que celui d’un Noir

      Aimé par 1 personne

      • Le témoignage est vrai, sinon je n’aurais eu aucun intérêt à commenter.

        Si je vous montrais une photo du camarde de classe en question, vous seriez choqué de la ressemblance.

        Mais expliquez plutôt votre pensée ? Croyez-vous que j’avais une idée derrière la tête en écrivant ce commentaire ?

        J'aime

  • « Le témoignage est vrai, sinon je n’aurais eu aucun intérêt à commenter. »

    Quelle logique ! Relisez-vous, voyons… Des faux témoignages, il en pleut sur Internet, dans les prétoires, dans les livres prétendument historiques, et cela n’empêche nullement ceux qui les utilisent de trouver un intérêt à « commenter », comme vous dites !

    « Mais expliquez plutôt votre pensée ? Croyez-vous que j’avais une idée derrière la tête en écrivant ce commentaire ? »

    Pourquoi donc répéter ce que j’ai écrit dans le message précédent (première phrase), et que vous faites semblant de n’avoir pas compris ?
    J’aurais pu aussi, tant que j’y étais, relever le comique de votre formule « environ 1/4 de sang noir » ; peut-être voulez-vous dire que les ascendants de votre « camarade » n’étaient pas toujours très sûrs de leur épouse ?

    Sur ce, je vous laisse à vos commentaires sans plus y donner suite : libre à chacun de leur accorder la confiance que je leur dénie.

    J'aime

  • Pourquoi donc répéter ce que j’ai écrit dans le message précédent (première phrase), et que vous faites semblant de n’avoir pas compris ?

    Oui, brouiller les pistes… mais pour quelles raisons ?

    De mon point de vue, c’était une simple remarque à prendre au second degré (même si l’histoire derrière est véridique, n’en déplaise), mais j’aimerais vraiment savoir ce que vous avez cru y comprendre.

    Sur ce, je vous laisse à vos commentaires sans plus y donner suite : libre à chacun de leur accorder la confiance que je leur dénie.

    Très habile de votre part. Vous prévoyez déjà votre manque d’arguments 🙂

    J'aime

  • Oui, est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Il est tout à fait démontré que des influences africaines ont pénétré la musique occidentale, et l’ont même parfaitement intégrée, si l’on considère l’histoire do rock ou du jazz. En revanche je ne vois pas en quoi ces musiques seraient plus primitives ou élémentaires (ces termes sont ambigus et peuvent signifier soit l’ancienneté soit la simplicité). Elles n’ont certainement pas de racines plus anciennes que les musiques européennes, et leurs évolutions les plus récentes (si l’on considère l’histoire de l’humanité) le jazz notamment, sont très complexes.,notamment du point de vu rythmique et harmonique. Même si l’on peut démontrer que le jazz est une musique primitive ou élémentaire (ce dont je doute, dans tout les sens qu’on puisse donner à ces termes) est-ce un bien ou un mal ? Pour moi, l’ancienneté est souvent gage de qualité…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s