Category Archives: Action politique

Pour une immigration négative – par Henry de Lesquen

L’algèbre de l’immigration

 

Aussitôt nommé à l’Intérieur, en 2002, M. Sarkozy a déclaré qu’il fallait remiser le principe de l’immigration zéro au rayon des vieilles lunes.

« L’immigration zéro », c’était la doctrine officielle de tous les gouvernements successifs, de gauche comme de droite, depuis 1974. L’expression signifiait que le nombre des entrées d’immigrés (« x« ) devait être équilibré par celui des sorties (« y« ) : x – y = 0. Mais, pour Sarkozy, il devait en venir bien davantage : « x » devait être désormais très supérieur à « y ». C’est l’immigration positive.

Je suis hostile à l’immigration zéro… Je suis encore moins pour l’immigration positive de M. Sarkozy, M. Hollande ou M. Micron.

Je suis pour l’immigration négative : « y » doit être (très) supérieur à « x ». Il faut inverser les flux migratoires, en sorte que les départs d’immigrés l’emportent de beaucoup sur les arrivées.

 

Henry de Lesquen

Président du Parti national-libéral

 

Conférence d’Henry de Lesquen, jeudi 23 mars 2017

Thème :

L’OLIGARCHIE VA-T-ELLE CONFISQUER
L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ?

Deuxièmes rencontres du Carrefour de l’Horloge,

à Paris, jeudi 23 mars 2017,
de 18 heures à 21 heures,

Maison de la Chimie,
28 rue Saint-Dominique (7e).

avec Ivan Blot (« Le peuple peut-il échapper à l’emprise de l’oligarchie ? »),

Michel Geoffroy (« Qu’est-ce que l’oligarchie ? »),

Henry de Lesquen (« Quel est le candidat de l’oligarchie ?« ),

André Posokhow (« Macron et les media »),

Christian Vanneste (« Conclusion »).

Venez nombreux, l’entrée est libre.

Métro : Invalides (lignes 8 et 13, RER C) ou Assemblée nationale (ligne 12).

Participation conseillée : 5 euros.

 

Tél. : 01 42 94 14 14
Courriel : cdh@cdh.fr
Site Internet : http://www.cdh.fr

Retrait de ma candidature en faveur de François Fillon – Par Henry de Lesquen

COMMUNIQUÉ D’HENRY DE LESQUEN DU VENDREDI 3 MARS 2017.

 

Vu la gravité des circonstances, face au coup d’Etat antidémocratique tenté par l’oligarchie cosmopolite, j’ai demandé aux maires qui voulaient me donner leur signature de l’apporter à François Fillon. Je retire ma candidature et j’appelle les Français à voter pour François Fillon dès le premier tour. Il faut barrer la route à Macron, candidat de l’oligarchie cosmopolite.

Si je me retire de la course aux parrainages, je veux dire aux Français que je continuerai à proposer de nouvelles solutions pour que la droite redevienne la droite, et pour que la France redevienne la France. Ce n’est que le début d’une longue guerre opposant les forces nationales aux forces cosmopolites.

Rendez-vous dimanche prochain à 15 heures, à Paris place du Trocadéro.

 

Henry de Lesquen

Président du P.N.L.

 

capture-decran-2017-03-03-a-11-42-33

Henry de Lesquen, l’homme qui monte.

Voici l’évolution de l’intérêt de la recherche « Henry de Lesquen » sur le moteur de recherche Google depuis ces 12 derniers mois. 

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Nicolas Dupont-Aignan (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-27-10

 

Henry de Lesquen (rouge) contre François Baroin (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-28-15

 

Henry de Lesquen (rouge) contre François Asselineau (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-29-05

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Jean-Frédéric Poisson (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-30-03

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Jean-Christophe Cambadélis (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-30-52

Henry de Lesquen (rouge) contre Eugénie Bastié (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-31-47

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Alain de Benoist (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-33-31

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Florian Philippot (bleu), homme le plus invité des media.

capture-decran-2017-03-02-a-14-34-33

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Nadine Morano (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-36-27

 

Henry de Lesquen (rouge) contre Bernard-Henri Levy (bleu).

capture-decran-2017-03-02-a-14-39-31

 

Évolution de l’intérêt pour la recherche « congoïde« .

capture-decran-2017-03-02-a-14-37-59

Les cinq races de l’humanité

Voici 10 points relatifs aux cinq races de l’humanité

Par Pascal Domat

 

1. Le monde est divisé en 5 grandes races humaines. La division de l’espèce homo sapiens en races est un fait d’observation élémentaire que la science confirme et précise.

 

1488302706-h2l-vs-carte-races-aujourd-hui

 

2. Il y a 5 grandes races humaines : caucasoïde, mongoloïde, congoïde, capoïde, australoïde (termes de Carleton Coon).

1487774824-h2l-vs-trad-races

 

3. Il y a moins de différence raciale entre un Sicilien et un Tunisien qu’entre un Sicilien et un Suédois. La race caucasoïde est vaste. Les races sont elles-même divisées en sous-races. 16 sous-races caucasoïdes: nordique, est-baltique, dinarique, alpine, atlanto-méditerranéenne, irano-afghane, méditerranéenne, arménoïde, trønder, samis, celtique, néo-danubienne, hallstatt nordique, brünn, borreby, ladogan (termes de Carleton Coon).

 

coon_carleton_stevens_the_races_of_europe

 

4. L’approche génétique confirme la typologie des anthropologues.

9_cluster_tree

L’analyse de Cavalli-Sforza néglige les capoïdes et classe les habitants du Sud-Est asiatique avec les australoïdes, ce qui est discutable.

L’homme partage 98.9% de ses gènes avec le chimpanzé. Cela ne signifie pas, au demeurant, que deux individus pris au hasard dans chacune des deux espèces sont génétiquement identiques à 99 %, mais que les allèles (variantes des gènes) caractéristiques d’une espèce ne sont qu’1 % du total. Or, nous avons la faiblesse de penser que cet écart d’1 % n’est pas négligeable…

Une méthode pratique pour étudier la biodiversité est l’analyse en composante de principe. L’analyse en composantes de principe (ACP) est un procédé mathématique qui utilise une transformation orthogonale pour convertir un ensemble d’observations de variables potentiellement corrélées en un ensemble de valeurs non-corrélées appelées composantes de principe.

Regardez certains de ces graphiques d’ACP basés sur un large échantillonnage de polymorphisme nucléotidique (PN) de plusieurs individus à travers la planète. Vous remarquerez une agglomération générale de résultats via lesquels il est possible d’identifier la race de certains individus.

Cette agglomération est une conséquence naturelle de l’évolution divergente due à l’isolement géographique et les différences de pressions environnementales que les homo sapiens ont rencontré dès le début de leurs migrations.

L’espèce humaine se compose de races et sous-races génétiquement identifiables. Malgré de légères imprécisions dues aux méthodes d’échantillonnage et de transformation, les congoïdes présentent des différences importantes par rapport au reste de l’humanité après avoir évolué séparément pendant plus de 120 000 ans (1 million d’années selon la théorie polycentrique de Wolpoff). De plus, contrairement au reste de l’humanité, les congoïdes ne se sont pas mélangés aux néandertaliens.

race

http://med.stanford.edu/tanglab/publications/PDFs/WorldwideHumanRelationshipsInferredFromGenome-WidePatternsOfVariation.pdf

https://lesacreduprintemps19.files.wordpress.com/2011/06/woodley-2009-is-homo-sapiens-polytypic-human-taxonomic-diversity-and-its-implications.pdf

 

 

5. La race ne se réduit pas à la couleur de peau. Cette dernière n’a que peu d’importance.

Les scientifiques ont étudié le niveau de différenciation génétique parmi les différences races. Le système nerveux représente le plus gros de la variation au sein des populations humaines, largement plus que la pigmentation.

capture-decran-2017-02-22-a-22-13-09

Races étudiées : congoïdes, caucasoïdes, mongoloïdes.

k7nohksmUne femme indienne caucasoïde à la peau noire.

https://bmcevolbiol.biomedcentral.com/articles/10.1186/1471-2148-11-16

 

6. Variabilité des gènes. Le classement d’une série quelconque d’individus ou d’éléments dépend entièrement du point de vue retenu. Les différences raciales, qui ne remettent évidemment pas en cause l’unité de l’espèce humaine, portent essentiellement sur certains gènes.

Les affirmations de Lewontin sur la variabilité ne sont valables que lorsque l’on examine la fréquence de différentes allèles entre deux personnes  à l’échelle individuelle.

La réponse dépend du nombre de polymorphismes utilisés pour définir cette dissimilarité ainsi que des races comparées.

Lorsque les scientifiques analysent trois populations géographiquement distinctes (Européens, Africains, Est-Asiatiques) et en mesurent la similarité génétique à plusieurs milliers d’endroits différents, des séparations nettes apparaissent.

capture-decran-2017-02-22-a-23-01-35
En résumé, quand on reporte graphiquement les données des allèles unidimensionnellement, des résultats s’agglomèrent en différents points selon une répartition longiligne. Pour Lewontin, cela démontrerait une forte similitude entre les différentes races humaines, et donc, finalement, leur inexistence.
En revanche, si vous les reportez sur deux dimensions voire plus, les différences raciales deviennent immédiatement visibles, prouvant le caractère fallacieux du raisonnement de Lewontin.

https://user.xmission.com/~wooding/pdfs/witherspoon_similarities07.pdf

 

7. La différence des moyennes de QI entre les races doit quasiment tout au génotype, peu à l’environnement. Cf Jensen, Eysenck.

capture-decran-2017-02-22-a-23-06-10

 

8. Le métissage n’élimine pas les races, il ajoute un type intermédiaire aux deux types d’origine, et il peut même donner naissance, à la longue, à de nouvelles races, comme cela est en train de se faire en Amérique latine.

 

9. Influence de l’environnement. Le climat a pu influencer la couleur de la peau, bien que ce ne soit pas si évident, puisque que l’on trouve des hommes de race mongoloïde sur l’équateur, comme au pôle Nord. Mais l’adaptation aux conditions locales porte normalement sur l’ensemble du génotype, et non seulement sur des caractères isolés.

 

10. Les races ne sont pas égales, car l’égalité n’est pas dans la nature. En dehors des vrais jumeaux (monozygotes), deux individus ne sont jamais génétiquement identiques. De même, les gènes qui déterminent la race ont une influence physique et mentale qui varie selon la race. L’égalité des citoyens devant la loi, quelle que soit leur origine, proclamée par la constitution, n’est en rien une égalité de nature. On peut en dire autant de l’égalité morale entre les hommes affirmée par certaines religions ou philosophies.

 

capture-decran-2017-02-22-a-22-03-10

20 vérités ignorées par le peuple français – Par Henry de Lesquen

20 vérités ignorées par l’esprit public.

 

Introduction. Il faut libérer l’esprit public des idées fausses qui sont présentées comme des vérités établies et incontestables.

 

POLITIQUE : 

 

1. « Le clivage gauche-droite est dépassé. »

Il s’est seulement déplacé, opposant aujourd’hui le nationalisme au cosmopolitisme.

 

2. « L’UMP, c’est la droite, le PS, c’est la gauche. »

Les électeurs sont différents, non les partis.

 

3. « La France est un pays de liberté. »

On met en prison pour délit d’opinion.

 

4. « La France a toujours été un pays d’immigration. »

L’immigration n’a commencé qu’après 1850.

 

5. « La préférence nationale est contraire aux valeurs de la république. »

C’est l’inverse. Voir notamment la loi de 1932.

 

6. « Le fascisme est d’extrême droite (et réciproquement). »

Le fascisme est une forme de socialisme, un socialisme national.

 

7. « Il faut établir le droit du sang. »

En vigueur depuis 1803. Article 18 du code civil.

 

 

CULTURE, HISTOIRE ET SOCIÉTÉ : 

 

8. « L’homosexualité a été dépénalisée en 1981. »

En fait, en 1790.

 

9. « Art contemporain »

Expression désignant une activité marchande qui n’est pas de l’art, puisqu’elle ne cherche pas la beauté.

 

10. « Nous sommes des citoyens du monde » (cosmopolite en grec).

Impossibilité. Il n’y a pas de cité sans frontière.

 

11. « La peine de mort n’est pas dissuasive. »

Chaque exécution d’un assassin épargne la vie de plusieurs dizaines d’innocents selon 65 études économétriques.

 

12. « L’esclavage était un désastre pour l’économie et pour les esclaves eux-mêmes. »

Selon Robert Fogel, prix Nobel, l’esclavage était une solution efficace, bonne pour l’économie, bénéficiant à tous, dont les esclaves. les conditions de vie des esclaves noirs du Sud des Etats-Unis étaient meilleures que celles des ouvriers blancs du Nord.

 

13. « La colonisation a permis à la France de s’enrichir sur le dos de l’Afrique. »

Selon l’économiste Jacques Marseille, la colonisation a représenté un coût exorbitant pour les métropoles.

 

ÉCONOMIE :

 

14. « La France est victime de l’austérité. »

Les dépenses publiques sont à 57 % du PIB.

 

15.  « Il faut augmenter les dépenses de l’Etat pour réduire le chômage. »

Dépenses publiques à 57 % du PIB, 3 millions de chômeurs.

 

16. « La France est victime de l’ultralibéralisme. »

Le code du travail a triplé de volume en 50 ans.

 

BIOLOGIE ET MENTAL : 

 

17. « Il n’y a pas de races humaines. »

5 races humaines : caucasoïde, mongoloïde, congoïde (noire), capoïde (hottentote), australoïde.

 

18. « Les différences d’intelligence entre individus doivent tout à l’éducation. »

L’héritabilité du QI atteint 80 %.

 

19. « La différence des moyennes de QI entre noirs et blancs doit tout à l’environnement, rien au génotype. »

Erroné. Cf. Jensen, Shockley.

 

20. « Les hommes sont égaux par nature. »

Les hommes ne sont pas égaux entre eux. Ils ne peuvent l’être qu’en droit.

 

Conclusion. Pour combattre le sottisier contemporain, réinformation dans tous les domaines !

 

Henry de Lesquen

Président du P.N.L.

Quelle stratégie contre l’avortement ? Par Henry de Lesquen

Henry de Lesquen, assisté de Joëlle, recevait Stéphane Bignon, ingénieur, président de Terre et famille, Xavier Dor, médecin, embryologiste, président de SOS-Tout-Petits, Luc Perrel, médecin, président de Laissez-les-vivre, Nicolas Stoquer, diplômé de l’IEP, fondateur du Rassemblement Pour la France, défenseur du patrimoine, Patrick Simon, avocat, président de l’ALEPS, Alexandre de Lur Saluces, viticulteur et Nicolas de Rabaudy, journaliste, écrivain. Thèmes : « Quelle stratégie contre l’avortement ? ; Chronique du grand-large : les effets involontaires des atteintes à liberté d’expression ; La tradition de l’excellence, histoire d’une famille et de son vin ; Chronique du courrier des auditeurs ».

 

« Older Entries